A | A | A
la méthode bates

Astigmatisme, presbytie, hypermétropie, myopie strabisme, maux de tête, ... Les problèmes de vue ne sont pas irrémédiables. ... Nombreux sont ceux qui ont amélioré leur qualité de vie et leur vue en suivant le programme éducationnel proposé ici, qui peut amener à se dispenser en totalité ou en partie de ses lunettes.

lunettes.jpg

 Notre vue fluctue … en fonction de ce que nous vivons, de notre état de santé, du stress à l’école, au travail, à la maison…. des émotions qui nous secouent …. Alors nous optons pour la solution de facilité, nous mettons des lunettes. Si celles-ci nous apportent un confort immédiat, elles nous cantonnent également dans un statisme visuel. Nos yeux perdent leur mobilité .et notre vue la possibilité de fluctuer vers plus de clarté. Nous voilà munis de béquilles !

Il nous est pourtant possible de VOIR SANS EFFORT de loin comme de près en utilisant nos seuls yeux - LIRE sans flou, ni fatigue ou tension - retrouver une vision en 3D NATURELLE – mieux PERCEVOIR les couleurs - améliorer notre MEMOIRE et notre CONCENTRATION - DEVELOPPER nos capacités créatrices et notre imaginaire en choisissant de privilégier des habitudes de VUE pratiquées dans la joie et la sérénité, avec persévérance et confiance  

La méthode mise au point par le Dr Bates au début des années 1900 est simple, naturelle et efficace. Elle fait appel à des moyens que nous possédons TOUS : la respiration – la relaxation – le mouvement.

bates.jpg 

L’histoire commence à la fin du 19e siècle ! C’est au Dr. William Bates (1860-1931), ophtalmologue new-yorkais, que nous devons cette vision holistique de la vue.

Scientifique curieux, il se rendit vite compte que la vue fluctue – comment alors prescrire une correction à ses patients ? – et s’étonna que les yeux ne puissent guérir : une blessure se referme, une brûlure s’efface, pourquoi les yeux iraient-ils toujours de mal en pis, surtout une fois pourvus de lunettes ?

Scientifique rigoureux, il conduisit de longues recherches et constata que la plupart des problèmes de vue (myopie, astigmatisme, hypermétropie, strabisme, etc..) proviennent d’une tension excessive des muscles oculaires, que les émotions ressenties jouent un rôle dans le manque de clarté visuelle, tout comme le stress mental.

Scientifique imaginatif, le Dr Bates conçut alors une méthode basée sur la relaxation, le mouvement, la lumière naturelle, l’imagination, relatée dans son livre de 1920 (Perfect Sight without Glasses). De nombreuses histoires de guérison ont été racontées dans son magazine mensuel paru de  juillet 1919 à juin 1930, « Better Eyesight Magazine »., un blog avant l’heure !
C’est par le biais de l’anglais - langue du commerce, langue du voyage - que les travaux du Dr Bates se propagèrent.

En 1935, un médecin indien, Dr. Agarwal, réunit l’orient (la tradition ayurvédique) et l’occident (la méthode Bates) en une pratique que l’on appelle maintenant le yoga des yeux.

De même, en 1942, l’écrivain britannique, Aldous Huxley, qui recouvra la vue grâce à la méthode Bates, la fit connaître en Europe par son livre  « l’Art de Voir ». D’autres points de vue vinrent conforter la méthode au cours des années : les techniques de Feldenkrais et d’Alexander, le toucher, la posturologie, le rôle des deux hémisphères cérébraux, l’importance de la globalité de l’être (non seulement physique, mais émotionnel, mental, spirituel) …  et j’en oublie bien sûr. De nos jours, les formateurs (enseignants ou praticiens) y associent volontiers des techniques annexes, en fonction de leur sensibilité. Cependant, leur but à tous est le même : que le partage de leur expérience puisse permettre à chacun de progresser dans ce choix vers plus de clarté.

 

En savoir plus sur la méthode Bates :
association L'Art de Voir